Émission du 25 juin

DÏANA BÉLICE

Née à Montréal dans le milieu des années 1980, Dïana Bélice est d’origine haïtienne. Dès l’âge de neuf ans, elle a su qu’elle serait écrivaine un jour. Animée par une passion sans borne, elle a noirci pendant sa jeunesse des centaines de pages blanches, qu’elle possède encore aujourd’hui, témoignant à elles seules de son penchant insatiable pour l’écriture, mais aussi, de son évolution en tant qu’auteure. 

 

De nature très artistique, cette jeune femme est une véritable touche-à-tout. De danseuse de ballet classique pendant plus de quinze ans, à mannequin pour différents designers québécois, Dïana Bélice s’implique à fond et sans réserve dans tous les projets qu’elle entreprend. 

 

Après ses études à l’Université de Montréal dans différents domaines tels que la psychologie, la criminologie et l’intervention psychoéducative, elle occupe plusieurs emplois qui lui permettent de venir en aide aux jeunes de cinq à dix-sept ans. Choisissant finalement de se spécialiser auprès de la clientèle adolescente, elle se découvre un intérêt particulier pour l’exploitation des jeunes filles par les gangs de rue. Plus inspirée que jamais, Dïana écrit Fille à vendre, son premier roman, pendant un congé de maternité. Cependant, elle ne s’arrêtera pas là en traitant plus tard d’autres sujets d’actualité, telle que la cyberprédation ou le racisme. Touche à tout, Dïana Bélice écrit également des fictions plus ludiques et de la littérature fantastique urbaine.

 

Elle vient de publier le premier tome de la série L'école du style.