Émission du 9 juillet

JOHANNE SEYMOUR

Johanne Seymour a fait des études en théâtre à l'UQÀM, puis en réalisation à l'INIS, après un petit détour par l'Université de New York, où elle a étudié la vidéo.
Elle a commencé sa carrière comme comédienne et a joué dans près d'une trentaine de pièces de théâtre, une poignée de séries télévisées et quelques films.

Après plus de quinze ans à jouer la comédie, en 1990, Johanne Seymour est passée derrière la caméra. D'abord à titre d'auteure et de metteure en scène (Santa Maria,Diva, Merci beaucoup !), puis à titre de réalisatrice (Emma, Cent titres et Auteurs libres). 


En 2004, elle se consacre à l'écriture romanesque. Son premier roman, Le Cri du cerf, qui met en scène l'enquêteur Kate McDougall, est mis en nomination au Prix de la relève Archambault, au Grand Prix Archambault et au prix Saint-Pacôme du roman policier en 2005. Le suivant, Le Cercle des pénitents, est finaliste au prix Arthur-Ellis en 2006. En 2008, Le Défilé des mirages complète le premier cycle des enquêtes McDougall. Vanités, publié en 2010, également finaliste aux prix Arthur-Ellis et Saint-Pacôme 2011, ouvre la voie au deuxième cycle des enquêtes de Kate McDougall. Il est suivi d'Eaux fortes, en 2012.

Elle est aussi présidente fondatrice et directrice artistique et littéraire des Printemps meurtriers de Knowlton, le festival international de littérature
policière qui a lieu chaque printemps dans la ville de Lac-Brome.